Atelier sur les appels d’offres aux enchères dans le domaine de l’énergie renouvelable |

Atelier sur les appels d’offres aux enchères dans le domaine de l’énergie renouvelable

L’Algérie prévoit de lancer des appels d’offres aux enchères d’une quantité d’entre 100 et 150 MW, au cours de l’année 2018. Ces appels d’offres sont règlementés par un nombre de textes règlementaires, notamment un décret publié en 2017 qui spécifie les différents aspects des appels d’offres aux enchères.

Afin d’optimiser le cadre des appels d’offres aux enchères et ainsi arriver qu’ils donnent les meilleurs résultats, une analyse approfondie du cadre règlementaire en vigueur pour les appels d’offre aux enchères a été réalisée par les acteurs chargés de leur mise en œuvre, en collaboration avec des experts internationaux spécialisé dans le domaine. Cette analyse englobait une étude des dispositions juridiques et institutionnels applicables, notamment le traitement des différents décrets, et l’examen des dispositions générales et des définitions juridiques en vigueur pour la construction et l’exploitation d’une installation de production d’énergies renouvelables.

L’analyse a débuté par l’évaluation de l’effort de préparation de l’autorité adjudicatrice puis l’évaluation de l’effort de préparation pour le soumissionnaire. Dans une deuxième phase, experts et participants ont vue des exemples et discuté en détail les grilles d’évaluation et les systèmes de pondération relatifs aux différents critères portant sur des aspects technico-économiques des offres soumises.

Par la suite, des détails des procédures applicables tel que les cautions de garantie de bonne exécution et le paiement des divers frais ont été discutés, et une comparaison des responsabilités, rôles et compétences des différents institutions impliqués dans ces processus en Algérie et ailleurs a été effectué, afin de comprendre l’influence que ce partage de responsabilités et tâches peut avoir sur les résultats des appels d’offres.

EN