Mission d’état des lieux de la formation « Responsable Energie » du 08 au 11 Juillet 2019

Dans le cadre du projet d’Efficacité Energétique dans l’Economie Algérienne, la mission d’état des lieux de la formation « Responsable Energie » a eu lieu du 08 au 11 Juillet 2019 à Alger. Le principal objectif a été de discuter les options et priorités pour orienter la future formation des responsable energies en entreprises. Un consultant international, Dr.Jörg-W.Fromme et une consultante nationale, Mme Amel Leslous ont été sollicités pour mener à bien la mission.

La mission a rassemblé les représentants du ministère de l’énergie, ceux de l’APRUE (Agence pour la rationalisation de l’utilisation de l’Energie), les représentants d’autres ministères et institutions publiques, les auditeurs énergétiques ainsi que les représentants des entreprises dont ceux ayant bénéficié de la formation d’une part et ceux qui ont développé leurs propres programmes de formation d’autres parts.

Le programme a permis d’échanger avec les parties prenantes, lors de diverses rencontres au niveau du ministère de l’Energie et l’APRUE, ainsi qu’un atelier débat le 10 juillet 2019 avec une trentaine de participants, se focalisant  sur les défis d’efficacité énergétique, les audits et particulièrement le contenu de la formation existante tout en évaluant ses défis et ses lacunes. En outre, il y a eu aussi la présentation du benchmark international qui a permis de se référer aux formations des responsables énergétiques dans d’autres pays comme l’Inde, l’Egypte, la Tunisie et l’Afrique du Sud.

A l’issue de l’atelier, il a été évalué que la formation existante a ses atouts en étant une riche formation, gratuite et favorisant l’échange d’expériences. Cependant, elle a été critiquée comme étant trop courte, dense et manque de pratique. . Les propositions des participants pour implémenter les mesures d’amélioration se résument comme suit : A court terme, il a été suggéré de former des formateurs et d’inclure des experts d’entreprises comme formateurs. En outre, il est nécessaire de sensibiliser les participants à diffuser les informations en interne dans leurs entreprises et enfin d’optimiser la durée et le contenu de la formation existante et de développer des modules technologiques. Ensuite, à moyen terme, il est nécessaire de faire le suivi auprès des entreprises formés ainsi que de cibler aussi les PME et le secteur de services. Enfin, à long terme, il a été suggéré d’introduire l’Efficacité énergétique dans la formation d’universités et dans des formations professionnelles.

 

 

 

 

 

EN