Modélisation macro-économique |

Atelier sur la modélisation macro-économique des scénarios énergétiques

L’Algérie est un producteur majeur des carburants et du gaz naturel, et presque toutes l’énergie consommé à l’intérieur de l’Algérie est aussi d’origine des combustibles fossiles. Afin de diversifier son mix énergétique, l’Algérie a décidé de construire 22 GW d’énergie renouvelable (EnR) jusqu’à 2030, et a commencé à construire des centrales solaires à petits échelles (425 MW en jusqu’à 2017). Il est attendu que le développement des EnR entrainera des effets significatifs en termes de création de croissance économique et d’emplois.

L’Algérie et l’Allemagne collaborent sur le développement d’un modèle d'énergie - économie de pointe qui soutiendra les partenaires algériens de répondre d’une manière détaillée aux futures demandes d'analyse par les décideurs politiques qui portent sur les effets économiques que des mix énergétiques avec des pourcentages ambitieux des énergies de sources renouvelables.

L’objectif de la première phase du projet de modélisation est ainsi de développer une première version d’un modèle spécifique algérien avec des fonctionnalités de base. Le modèle sera suffisamment flexible pour permettre l'extension à d'autres questions de recherche et de politique.

Au sein de ce deuxième atelier à Alger, l’état et le progrès du projet de modélisation ont été analysé. Les partenaires des deux côtés ont convenu des termes de références pour les experts internationaux qui accompagneront le projet de modélisation, et l’équipe du projet a été définie.

Un troisième atelier pour la présentation de l’équipe des experts internationaux en modélisation et le choix d’un modèle a été organisé le 17 décembre 2018.

Les activités de modélisation sont implémentées par le projet régional DIAPOL de la GIZ, financé par le Ministère fédéral Allemand de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sureté Nucléaire.

EN