Séminaire d’analyse organisationnelle et institutionnelle des offres des investisseurs |

Séminaire d’analyse organisationnelle et institutionnelle des offres des investisseurs

L'Algérie envisage  d’utiliser les appels d'offres comme outil pour atteindre ses ambitieux objectifs de développement en matière d'énergies renouvelables. Un cadre règlementaire pour les appels d'offres aux investisseurs a été créé en Algérie depuis 2017 et les documents d'un package contractuel pour la mise en œuvre de ces appel d'offres ont été élaborés. L'objectif du séminaire était d'examiner le processus d'appel d'offres aux investisseurs décrit dans la législation algérienne ainsi que les rôles des différentes institutions dans ce processus et de formuler des recommandations, inspirées par l'expérience internationale, afin d'optimiser ce processus autant que possible.
Le séminaire a été structuré tout au long des différentes étapes du processus d'appel d'offres  de la définition des phases et du calendrier du processus d'appel d'offres jusqu'au contrôle de la mise en œuvre du projet. Ces étapes ont été illustrées par des exemples de projets sur lesquels l'expert international engagé par la GIZ, a travaillé, ainsi que par des exemples de bonnes pratiques au niveau international, entre autres, en Allemagne, en Afrique du Sud, en Tunisie et en Jordanie.
Les discussions avec les participants du secteur algérien de l’énergie se sont concentrées sur la répartition des risques entre les investisseurs et les acheteurs, les possibilités d'introduire des exigences raisonnables en matière de contenu local, les meilleures grilles d'évaluation et une structuration financière sans garanties d'État.
Les leçons tirées et les recommandations élaborées lors du séminaire pourront être prises en considération lors la conception des futurs appels d'offres en Algérie.

EN