PtX : Hydrogène Vert |

Lancement de l’étude exploratoire sur l’Hydrogène vert.

L'atelier de lancement d'une étude pionnière sur le potentiel de l'Algérie en matière d'hydrogène vert s'est tenu le 15 février 2021. Merouane Chabane, chef de cabinet du nouveau ministère algérien de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables (MTEER) a ouvert l'atelier en soulignant le potentiel algérien dans ce domaine et l'importance du travail entrepris dans le cadre du partenariat énergétique algéro-allemand.

En plus des participants du MTEER, des représentants du géant industriel Sonatrach, et du Centre de Développement des Énergies Renouvelables CDER étaient présents, ainsi que des experts allemands du GIZ, mandatés par le ministère allemand de l'économie et de l'énergie (BMWi), et Tractebel, le consultant chargé de l'étude de cadrage.

L'étude a pour backround une tendance mondiale à se tourner vers les technologies "Power-to-X" afin de trouver des moyens de stocker l'énergie en transformant la puissance, c'est-à-dire l'électricité provenant de sources renouvelables. Le "X" peut être remplacé par : chaleur, hydrogène, gaz, liquide ou éléments chimiques en général. L'hydrogène et d'autres gaz sont les produits les plus intéressants dans le processus "Power-to-X" et peuvent être utilisés dans plusieurs processus industriels. Ainsi, leur production de manière écologique par des usines utilisant des énergies renouvelables et par électrolyse est une véritable étape vers la réduction des émissions de l'industrie lourde et du secteur des transports.

L'infrastructure existante en l'Algérie dans le secteur du pétrole et du gaz (pipelines, terminaux de gaz liquéfié, etc.), son industrie gazière industrielle, ainsi que son potentiel exceptionnel en matière d'énergie éolienne et solaire et sa proximité avec les marchés européens, en font un fournisseur potentiel d'hydrogène vert ou d'autres gaz précieux. Une production nationale d'hydrogène vert représenterait pour l'Algérie une opportunité intéressante de diversifier ses marchés traditionnels, en accord avec la stratégie de diversification du gouvernement. 

L'étude de cadrage devrait mettre en lumière des aspects tels que la demande internationale de PtX/hydrogène vert et la part que l'Algérie pourrait potentiellement couvrir, les possibilités d'exportation de nouveaux produits, ainsi que l'exploration du potentiel du marché local algérien pour l'hydrogène vert ainsi que ses dérivés, en particulier l'ammoniac vert. Son objectif est de présenter un premier projet de feuille de route pour la mise en place d'une industrie PtX globale en Algérie au cours des prochaines décennies (horizon temporel : 2030 et 2050), y compris une évaluation de sa faisabilité, c'est-à-dire un plan d'action pouvant être mis en pratique par les autorités algériennes.

Pour la présentation, cliquer ici.

EN