Voyage d'étude virtuel |

Voyage d’étude virtuel : La loi de la transition énergétique en Allemagne

Un voyage d'étude virtuel a été organisé le 5 mai 2021 qui avait pour but de faciliter un échange entre les cadres du Ministère algérien de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables (MTEER), le Ministère allemand de l’Economie et de l’Energie (BMWi), la Commission algérienne de Régulation de l'Électricité et du Gaz, la Société allemande de la Coopération Internationale (GIZ) et l’Agence de l’Energie allemande (DENA) sur la gouvernance des énergies renouvelables.

L'objectif principal de cet événement spécifique est de présenter une vue détaillée des similitudes et des différences entre la conception du marché de l'électricité algérien et allemand. En outre, la réglementation et les mécanismes d'appels d'offres ainsi que le marketing direct pour les projets d'énergies renouvelables seront au centre des discussions.

Les experts de la DENA ont exposé les fondements de la loi des énergies renouvelables allemande (EEG) et son rôle dans le déploiement des énergies renouvelables.

Depuis l’inauguration de la loi EEG en l’an 2000, la production et le marché d’électricité allemand ont connu un processus de libéralisation qui a permis un partage de compétence entre les différents acteurs. Aujourd’hui il existe plusieurs opérateurs systèmes qui couvrent différentes régions, une agence de régulation, un marché spot et un marché des futures (options). Cette loi prévoit des mesures de déploiement de l’électricité renouvelable d’une manière efficace et sure basée sur :

  • Un accès garanti au réseau et répartition prioritaire
  • Un couloir d'ajout de capacité spécifique à la technologie
  • Un paiement de soutien : prime d'alimentation via des enchères
  • Un supplément EEG pour compenser les coûts de soutien

Suivi et évaluation régulière

EN